Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment affronter les repas des fêtes de fin d'années d'après une diététicienne

Comment affronter les repas des fêtes de fin d'années d'après une diététicienne

Le 20 décembre 2023
Comment affronter les repas des fêtes de fin d'années d'après une diététicienne
Chaque année c'est la même question " comment vais-je faire pour survivre aux repas de Noël ''. Pourtant, ce devrait être un moment de bonne humeur et sans pression ou peur de grossir rien qu'en regardant la bûche de foie gras poser sur la table.

L'appréhension des repas de Noël 

Chaque année c'est la même question qui revient " comment vais-je faire pour survivre aux repas de Noël ''.
À l'approche des fêtes de fin d'années deux situations ressortent souvent lorsque l'on essaye de respecter des objectifs comme perdre du poids : 

La restriction :
On se dit "J'ai trop fait d'effort pour me laisser aller maintenant" alors on évite tous les bons plats (foie gras, bûche, viande en sauce...) pour se contenter de la fondue de poireaux et d'une boule de sorbet.

Le craquage :
Dans ce cas-là on se dit plutôt ''foutu pour foutu, je reprendrai le régime l'année prochaine '' en mangeant à en dépasser la faim puisqu'il y a eu trop de privations en amont.


Si on faisait un petit calcul pour commencer:


Comptons 5 repas pour Noël et nouvel an pour être assez large.
En considérant que l'on mange 3 repas par jour tous les jours, on mange alors 1095 repas par an...
Ces 5 repas de fêtes représentent seulement 0.45% de nos prises alimentaires.

Alors oui je le sais, on peut déjà retrouver des galettes des rois en grandes surfaces, qui ne font que nous rappeler que d'autres festivités vont arrivées...et à peine la galette manger que l'on pourra déjà acheter nos chocolats de Pâques.

En supposant que l'on se fasse un repas un plus calorique une fois par semaine et que l'on ajoute l'épiphanie, la galettes des rois, Pâques, son propre anniversaire, et les repas des fêtes de fin d'années, le tout ne représente que 5,5% des repas.
Et oui! Les 94,5% restant représentent réellement votre mode de vie et votre alimentation.
Ainsi, en respectant son équilibre alimentaire toute l'année, le corps saura faire la part des choses et gérer les ''excès'', il faut faire confiance en votre corps.
Alors oui Noël se sont des repas copieux avec du gras du sucre et de l'alcool mais ce n'est pas représentatif du reste de l'année.
Ce ne sont pas tous ces plaisirs qui vont vous éloigner de vos objectifs.
Bien au contraire, pour des résultats qui perdurent dans le temps il faut aussi savoir lâcher prise et se faire plaisir dans les bons moments pour éviter les craquages et la culpabilité.
C'est la solution pour affronter les repas de fêtes sereinement.



Quelques petits conseils pour vous aider :

  • Ne pas se priver : ni avant ni pendant ni après les fêtes. Ne rien manger dans la journée du 24 décembre ne ferait que créer un véritable problème : être affamé et manger plus que prévu à l'apéro et pendant le repas

  • Ne surtout pas compenser : faire du sport c'est cool mais ce n'est pas fait pour ''éliminer'' les repas des fêtes!
    On ne supprime pas des groupes d'aliments ou des repas entiers pour compenser au risque de perturber l'organisme 

  • Pas de détox en janvier : non le corps n'a pas besoin de boissons détox ou de jeun pour se nettoyer.
    Nos organes le font très bien tout seul, cependant on peut les soutenir en continuant de consommer beaucoup de végétaux avec des des assiettes colorées et une hydratation optimale
  • Optimiser les repas en amont : il faut toujours respecter les bases de l'équilibre alimentaire avec au moins trois repas composés de féculents, légumes et protéines de qualité.
    On peut y ajouter des fruits et des produits laitiers s'ils sont tolérés.
    Des aliments bruts et digestes sont à privilégier et on oublie les régimes catastrophes!


Au final c'est souvent quand on croit ''réparer les dégâts'' que l'on en crées, alors surtout on fait confiance en son corps et on profite de ses moments de partage !
Ce n'est pas les repas de fin d'années qui vont vous faire reprendre du poids, il faut juste veiller à retrouver son équilibre ( alimentation équilibrée, sommeil, activité physique...) et écouter son corps.

Et puis, c'est Noël, soit on le fête dignement soit on ne le fait pas !
 

Si vous ressentez le besoin d'être accompagné.é en ces fêtes de fin d'année ou en début d'année n'hésitez pas à me contacter!